Communiqué du JBLC (Comité de liaison des Clubs Britanniques) concernant les préoccupations de leurs membres au sujet des maladies auto-immunes chez les Beardies. Le JBLC prend acte des inquiétudes au sujet de l’incidence des maladies auto-immunes chez les Beardies et l’apparente augmentation de cas signalés dans notre récente étude sur la santé.

Les maladies auto-immunes sont complexes et polygéniques, c’est-à-dire que de nombreux gènes sont nécessaires pour qu’un chien en soit affecté et il y a sans doute des facteurs environnementaux qui les déclenchent, cela rend très difficile de prévoir quels chiens seront affectés ou d’établir des stratégies d’élevage pour les éviter.

Le meilleur conseil à ce jour est de n’utiliser aucun chien atteint d’une maladie auto-immune chronique (établie) les chiens sous médication ne sont pas guéris et ne devraient pas reproduire.

La semence conservée de chiens qui ont développé une maladie auto-immune devrait être détruite. Les mariages ayant produit des maladies auto-immunes ne devraient pas être répétés.

Si un individu produit plusieurs cas de maladies auto-immunes qui plus est avec des partenaires différents et relativement peu apparentés on devrait sérieusement penser à le retirer de la reproduction.

Quelques articles de fond en anglais concernant la génétique

Population Structure and Inbreeding From Pedigree Analysis of Purebred Dogs

Retour Menu